AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ Messages : 891

MessageSujet: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Sam 16 Juil - 21:31

Une journée comme une autre pour notre jeune homme... -comment ça mes débuts de rp commencent comme ça 8 fois sur 10 ?! xD- Ou pas ! Le boulot, encore le boulot, et toujours le boulot. C'était peut être bien le désavantage de son travail. En effet, étant barman, il avait des horaires encore pire que ça. Il travaillait de dix heures à quatorze heures puis de dix-sept heures à des minuits minimum, débordant jusqu'à trois heures de matin par moment et surtout les week end. Alors à côté de ça son poste de directeur d'établissement c'était de la rigolade dans le sen où il faisait les heures un peu comme il l'entendait. Il décidait de ses propres horaires, ces jours de repos étaient deux consécutifs et quand il prévoyait avec sa petite amie de faire quelque chose. Au moins c'était pas le lundi et le jeudi... Bon ok avec une mère au foyer et une adorable petite fille d'un an il n'avait pas besoin de prendre forcément ses week ends, mais quand la petite aura trois ans, qu'elle ira à l'école, pouvoir avoir son père avec soit le week end et pas le savoir au boulot alors qu'il était à la maison les jours d'école serait sûrement une bonne chose pour la famille et pour Aurore.
Oui voilà un an que Juliet avait donné à Noah la plus belle chose qu'il soit au monde, à savoir un enfant. Une adorable petite jeune fille blonde avec de grands yeux bleus. C'était devenu le deuxième amour de Noah, le premier étant Juliet depuis l'adolescence des deux jeunes, et ce même si les deux s'étaient perdus de vu quelques années. La petite faisait la fierté de son père et il en était très fier. Juliet & lui l'avaient très bien réussi la petite. En même temps avec une maman si sexy et un papa canon, c'était dur de ne pas faire un petit bijou. Bah justement, ils ne s'étaient pas loupés !
Enfin notre beau bru avait donc passé son après midi à son bureau, organisant toutes sortes de réceptions à venir, rencontrant quelques commerciaux et prenant tout de même la température de son établissement, se baladant dans les étages et les différents lieux, discutant avec les responsables un peu histoire de savoir les derniers soucis, les choses parfaitement réalisés et se tenir au courant quoi ; Et oui, c'était un patron qui gérait son entreprise et le faisait bien. Il aimait par moment le faire lui-même et ne pas déléguer cette tâche. Néanmoins, il avait beau être au bureau depuis midi, le temps défilait à toute vitesse et il était déjà vingt heures lorsqu'il regarda sa montre. En fait il l'avait regardé parce qu'en passant devant le restaurant, il avait vu bon nombre de tables occupées déjà, il n'était donc plus si tôt. Voyant l'heure, il décida de rentrer à la maison. Après tout Juliet devait sûrement l'attendre pour le dîner, surtout qu'il lui avait dit avant de partir qu'il rentrerait dîner. Et comme si le fait d'être déjà en retard ne suffisait pas, il fallait y ajouter les bouchons. Génial !!!

Près de quarante cinq minutes plus tard, notre beau brun arriva devant sa belle villa. Une heure de retard, pas sûr que la demoiselle apprécie. Surtout qu'après avoir passé pas mal de temps au téléphone, sa batterie était morte et aucun moyen de prévenir Juliet par conséquent. Il entra dans la maison et se dirigea vers la cuisine immédiatement déposant dans un coin ses dossiers et son sac. Là il y trouva sa bien aimée, installé -où tu veux comme tu veux xD- qui ne semblait pas des plus joyeuses. Et mon petit doigt que le petit sourire qui s'affichait sur le visage de Noah en la voyant n'y changerait rien. Ni même sa tenue... Pourtant en temps normal elle adorait le voir comme çaaaaaaaaaa en costume. Il s'approcha d'elle en disant d'un air vraiment désolé :
« Salut toi... Excuse moi du retard. Je sais que j'avais dis que je rentrerais à vingt heures mais j'avais beaucoup de boulot,le temps est passé très vite aujourd'hui et quand j'ai voulu te prévenir de mon retard j'avais plu de batterie.. » Puis il vient pour l'embrasser sur la joue et dit doucement : « Je suppose que tu as déjà couché la petite ? » Ouais... Vingt et une heure, elle dormait en général depuis quelques minutes à cette heure là ! « On pourra peut être passé une petite soirée sympa tous les deux du coup non ? » Ou pas ! Enfin il ne savait pas dans quel état d'esprit elle se trouvait, mais se poser en amoureux sur le canapé à se câliner c'était une bonne idée non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet C. Davenport
JULIET ; - Fucking Perfect !

avatar

♣ Messages : 900

MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Dim 17 Juil - 15:26


Juliet & Noah


« Hey salut toi... Ce soir tu vas faire dodo chez mamie, papa et maman vont passer la soirée en amoureux... » Juliet était penchée au-dessus du lit de sa fille et elle lui parlait comme le font tous les parents -ou les gens en général en fait-... Comme une débile... Il était dix-huit heures et sa mère venait d'arriver à la villa, elle gardait la petite ce soir, les jeunes parents devaient passer une soirée en amoureux et la plupart du temps, il faut bien l'avouer, ça foirait, car la petite fille les dérangeaient toujours au mauvais moment. Du coup, la jeune mère avait appelé S.O.S maman, qui se faisait, de toute façon, un plaisir de garder sa petite fille. Je rembobine pour ceux qui n'auraient pas compris, car il y a encore deux ans, Juliet ne parlait plus à sa mère depuis des années... Seulement, quand elle-même tomba enceinte, elle ressentit le besoin d'avoir sa mère près d'elle, elle avait besoin de ses conseils, de ce qu'une mère pouvait apporter à sa fille qui allait donner la vie. Elle avait mit énormément de temps à ranger sa fierté pour aller voir sa mère, puis ce fut enceinte de sept mois qu'elle se décida enfin. Il faut aussi dire que Noah l'avait beaucoup soutenue et ça l'avait énormément aidé. Puis finalement ça s'était très bien passé et les deux femmes s'étaient réconciliées, le miracle de la grossesse sans doute, mais bon, tant mieux non ? Et mine de rien, elles n'ont jamais été aussi proches qu'aujourd'hui et même si souvent sa mère lui tape sur les nerfs en lui disant comment élever sa fille, Jules ne sait pas si elle y serait arrivée aussi facilement sans elle. Bref, voilà pour la petite explication. C'est donc vers dix-huit heures qu'elle "donna" Aurore à sa grand-mère, histoire de passer une soirée tranquille avec son homme. Il faut dire aussi qu'il bossait beaucoup et il rentrait souvent crevé, de ce fait, elle ferait de son mieux pour le détendre et même s'ils adorent leur fille, elle était assez stressante quand elle s'y mettait... La voilà donc seule, dans cette grande villa toute vide et ça faisait très bizarre mine de rien.

De toute façon, le temps qu'elle se prépare, ça allait passer assez vite. Direction donc la salle de bain, puis une fois toute propre, elle enroula une serviette autour d'elle, histoire d'aller voir dans son immense garde-robe, quelle robe elle porterait pour lui faire tourner la tête... Finalement elle opta pour une petite robe beige dévoilant ses longues jambes iciiii. Finalement ce fut vers dix-neuf heures trente qu'elle eut fini de se préparer. Rester plus qu'à l'attendre, il devait rentrer vers vingt heures et à vingt heures trente, elle avait réservé le restaurant. Il n'en savait rien, c'était une petite surprise -t'as vu je minimise tes actes pour éviter qu'elle t'assassine xD-. Elle se mit la télé en attendant qu'il arrive, puis l'heure tourna, vingt heures passa, puis vingt heures quinze... Trente... Inutile de dire qu'elle allait lui taper un scandale monstre dès qu'il arriverait... S'il arrive un jour. Finalement elle entendit la porte d'ouvrir à vingt-heures quarante-cinq. C'était lui -c'était ça ou un cambrioleur de toute façon xD- et il arriva vers elle, en s'excusant de son retard, qu'il avait eu beaucoup de boulot et blablabla, vous ne pouvez même pas imaginer le nombre de fois où elle avait eu les mêmes excuses. Elle lâcha un « Bien sûr... » Très ironique, puis il l'embrassa sur la joue... La joue sérieusement ? Elle était quoi ? Sa pote ? Oo... Il demanda ensuite si elle avait déjà couché la petite, ajoutant qu'ils pourraient, peut être, passer une soirée sympa, elle dit : « Elle est chez ma mère... Et non j'ai pas envie de passer une petite soirée sympa comme tu dis. Tu me dis que tu rentres, je me dis que ce serait bien qu'on passe la soirée tous les deux, j'ai réservé à 20h30 dans un super restaurant, j'ai mis plus d'une heure à me faire belle pour toi et toi t'es même pas foutu d'être là à vingt-heure comme convenu. Et moi j'en ai rien à foutre de ton boulot ! » Ben oui, elle était en colère, y a de quoi non ? Surtout que maintenant le temps qu'il y aille au restaurant il serait neuf heures, passé, et ils peuvent faire une croix sur la réservation !

_________________

    ❒Single ❒Taken ✔ Regularly fucking with Noah T. Williams
    ROMÉO & JULIET ♥️ Je hais ta façon de me parler et la couleur de tes cheveux. Je hais ta façon de conduire et de me regarder dans les yeux. Je hais tes stupides bottes d’armée et ce que tu devines en moi. Je te hais au point d’en crever et même de te tuer parfois. Je hais ta façon d’avoir raison, tes histoires inventées. Je te hais quand tu me fais rire, d’avantage quand tu me fais pleurer. Je te hais quand tu n’es pas là et que tu es dieu sait où. Mais je hais surtout de ne pas te haïr, ni un seul instant, ni une seule minute, ni même du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 891

MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Dim 17 Juil - 18:27

C'était donc après une grosse après-midi de travail que notre beau brun déboula à sa somptueuse villa, prêt à retrouver sa conjointe -avec qui il n'était pas encore marié xD- et sa petite fille. Bon avec une petite heure de retard soit, mais il rentrait c'était déjà ça non ? Après tout il aurait pu dormir à l'hôtel, bien entendu seul... ou pas ! -quoi pour une fois c'est moi qui fait ce genre de blagues nulles xD- Enfin il rentrait donc avec une petite heure de retard mais bien honnêtement si il n'avait pas fait un passage express devant le restaurant de l'hôtel il n'aurait jamais vu les clients arriver et donc n'aurait pas jeter un oeil à sa montre. Et puis ces bouchons monstrueux qui en avaient rajouté une couche... Pour faire le trajet hôtel -> maison, quinze minutes étaient largement suffisantes, mais en période de bouchons ce quart d'heure était triplé. Autant dire que tout ces petites choses ne l'avaient pas aidé du tout à minimiser son retard. Il était donc gentiment rentré à la maison, déposant dossiers et attaché-case avant de partir retrouver la belle Juliet qui devait sûrement l'attendre. Elle était installé devant la télévision et au vue de son attitude et de sa tenue, elle ne voulait pas l'accueillir avec le sourire. Son attitude ? Celle d'une femme tendue, limite ayant envie de vous sauter au cou. Bah ouais, elle ne s'était pas levé, venant vers lui comme bien souvent pour l'embrasser... Quand à sa tenue ? Et bien pour une mère au foyer attendant le retour de son mari, elle était diablement sexy dans sa robe. Bon ok elle était sexy dans à peu près tout... Sûrement l'avantage d'être mannequin. Même un sac poubelle pourrait peut être faire classe sur elle. Enfin tout laisser penser à Noah que cette soirée n'était pas destiné à être une soirée ordinaire. De ce fait, il commença directement par s'excuser de son retard. Cela dit même pour une soirée classique il se serait excuser. Il n'aimait pas les retards, alors quand ça lui arrivait, il savait le reconnaître et s'excuser. Néanmoins ces excuses ne semblaient pas plaire à Juliet qui limite l'envoya chier -ta spécialité xD- tout en lui faisant comprendre qu'elle ne le croyait même pas sur son excuse qui pourtant était des plus valables puisque c'était la stricte vérité. Bah ouais, si le beau brun trompait Jules il rentrerait au moins à l'heure : « Et en plus tu ne me crois pas... Tu sais bien que j'étais au bureau pourtant. La preuve avec les dossiers que j'ai apporté. » Bouh qu'elle pouvait l'agacer quand elle jouait à ce jeu de l'ironie avec lui.

Puis il avait tout de même déposé ses lèvres sur la demoiselle, mais vu son irritabilité il avait opté pour un tendre baiser sur la joue, histoire de pas se prendre un gros vent si il avait tenté ses douces lèvres. Enfin vu la suite il avait bien fait. Lorsqu'il la questionna pour savoir si la petite dormait, disant que si oui ils pourraient passer une petite soirée sympa, la jolie blonde lui renvoya sa proposition en pleine tête, disant que la petite était chez sa mère pour la soirée et qu'avec son retard, Noah venait de gâcher tout ce qu'elle avait prévu, à savoir un super restaurant qu'elle avait réservé afin de passer une soirée rien que tout les deux. Et puis elle le culpabilisait en disant qu'elle s'était faite belle pour lui, prenant du temps à la salle de bain et ajoutant qu'il ne devait que être à l'heure et qu'il ne l'avait pas fait. Elle ponctua ses reproches par le fait qu'elle s'en fichait de son boulot. Ouais bah elle était énervée, on dira ça comme ça hein.
« Mon ange je savais pas... Je savais pas que t'avais laissé Aurore à ta mère, je savais pas que t'avais fait une réservation... Dis pas ces trucs, on sait très bien que si on est ici aujourd'hui c'est en partie grâce à ce boulot ! Justement tu t'es préparé pour moi, t'es superbe dans cette robe alors profitons de la soirée. La réservation n'est pas perdue, on peut toujours la tenter... » Oui il essayait de rester calme et de mettre de la bonne volonté. Après tout oui il était en retard, elle avait des raisons d'être un peu énervée, mais bon, justement il ne fallait pas envoyer cette soirée à la poubelle. Il restait donc calme et tentait de faire passer le mieux possible ces excuses. Après tout ce n'était pas tous les jours qu'ils pouvaient passer une soirée sans la petite furie blonde qui vient les déranger. Et surtout cette robe !!! Juliet était à tomber, elle avait mit le paquet pour lui plaire et il le voyait très bien qu'elle l'avait fait pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet C. Davenport
JULIET ; - Fucking Perfect !

avatar

♣ Messages : 900

MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Dim 17 Juil - 19:48

La belle était donc sur le fauteuil, regardant la télé pour attendre l'homme qu'elle aimait. Seulement, ce dernier ne semblait pas vraiment pressé de la retrouver, vu que le temps défilait et qu'il n'était toujours pas là. Quand vingt-heure trente passa, elle le maudissait déjà. En effet, elle avait fait une réservation dans un restaurant pour vingt-heure trente justement et on pouvait dire que c'était à présent foutu. Finalement, monsieur, se pointa comme une fleur à neuf heures moins le quart, s'excusant de son retard en disant qu'il avait beaucoup de boulot. Ce n'est pas qu'elle ne le croyait pas, elle savait bien qu'il avait énormément de travail, mais ce sont les mêmes excuses jour, après jour et elle arrivait à saturation. Alors, oui, ça lui arrivait de se demander s'il ne la trompait pas. Mais, elle avait confiance en lui et elle savait que c'était impossible. Pourquoi le ferait-il ? Ils étaient amoureux et heureux et ils avaient une adorable petite fille. Pour le sexe ? Surement pas, entre eux ça avait toujours été "whaaaoooo" de ce côté-là et ils étaient toujours aussi bons l'un avec l'autre dans ce domaine. Il y avait seulement eu, en fin de grossesse, qu'il avait dû faire abstinence et encore quelques semaines après la naissance d'Aurore. Mais, ils s'étaient très bien rattrapés. Bref, son "bien sûr" voulait dire "j'ai l'habitude" pas "tu m'as trompé"... Seulement si elle penserait ça, il se défendrait assez mal, depuis quand ramener des dossiers chez eux, ça veut dire "non je ne couche pas avec une autre chérie" ? Oo. Ils peuvent très bien avoir les dossiers dans sa voiture, être parti du boulot, s'être arrêté chez sa maîtresse pour baiser et revenir ici avec ses dossiers. Cela dit ce serait bête, parce qu'elle repère un parfum de femme sur lui à deux cents kilomètre, je ne vous raconte pas la scène qu'elle lui avait déjà faite quand elle avait senti un parfum sur lui, avant de savoir qu'il appartenait à sa secrétaire et elle avait été la voir et elle était grosse et moche, donc aucun risque xD. Enfin elle répondit : « Est-ce que j'ai dit que je ne te croyais pas ? Non, j'ai juste dit "bien sûr" parce que c'est toujours pareil avec toi. Pourquoi ? T'as quelque chose à cacher ? Ou quelqu'un plutôt ? » Ben quoi ? Elle se renseignait, maintenant qu'il en parlait...

Puis, la discussion allait vite s'envenimer, une intuition... Jules lui disait que la petite était chez sa mère et qu'avec son retard il venait de gâcher la merveilleuse soirée qu'elle avait prévu pour tous les deux. Autant bien le faire culpabiliser non ? Quoi que ce n'était pas la première fois qu'ils se disputaient à cause de ça et pourtant rien n'avait changé, vu qu'il était encore en retard. Le beau brun tenta de se défendre en disant qu'il n'en savait rien... Bien sûr qu'il n'en savait rien, c'était une surprise à la base, nonoche va ! xD. Mais la suite fut encore pire, il osa dire que s'ils en étaient ici, c'était grâce à son boulot, donc grâce à lui. WTF ? Oo, avec ses cachets de mannequin, elle avait largement contribué à l'achat de cette villa ! Et puis si elle ne travaillait plus aujourd'hui c'était pourquoi ? Pour élever leur fille, après l'accouchement, elle n'avait pas mit longtemps à retrouver sa taille mannequin et elle aurait pu retravailler rapidement, mais elle savait bien que ce n'était pas très compatible avec sa nouvelle vie de maman et bien évidemment, elle avait choisi sa fille avant tout. Alors, qu'il lui balance ça dans les dents, c'était impensable. Elle se leva du canapé, franchement en colère maintenant et répondit : « Je te demande pardon ? Moi si tu veux, je re-bosse, aucun soucis, je sais très bien que j'aurais aucun mal à retravailler. Mais je voyagerais tout le temps et évidemment, ma fille vient avec moi et toi ? Et ben tu nous verras, quand tu nous verras ! » Elle avait bien insisté sur le "ma fille", elle savait que ça l'énervait quand elle disait ça et évidemment, la menace "je me barre avec la petite" ça faisait toujours son effet aussi. Mais si elle retravaillait, ça serait ça de toute façon, hors-de-question qu'elle laisse Aurore ici, de toute façon, Noah était trop occupé par son travail pour se concentrer sur la gamine. Puis elle finit par dire, suite au reste de ce qu'il avait dit lui, concernant le fait qu'ils devraient essayer de profiter de cette soirée, vu qu'elle s'était donné du mal : « Tu te fiches de moi ? On arrivera là-bas minimum à neuf heures et quart et tu crois que notre table nous attendra bien sagement ? Et puis j'en ai plus aucune envie ! » Vu dans l'état de nerfs qu'elle était, c'était impensable pour elle de sortir...

_________________

    ❒Single ❒Taken ✔ Regularly fucking with Noah T. Williams
    ROMÉO & JULIET ♥️ Je hais ta façon de me parler et la couleur de tes cheveux. Je hais ta façon de conduire et de me regarder dans les yeux. Je hais tes stupides bottes d’armée et ce que tu devines en moi. Je te hais au point d’en crever et même de te tuer parfois. Je hais ta façon d’avoir raison, tes histoires inventées. Je te hais quand tu me fais rire, d’avantage quand tu me fais pleurer. Je te hais quand tu n’es pas là et que tu es dieu sait où. Mais je hais surtout de ne pas te haïr, ni un seul instant, ni une seule minute, ni même du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 891

MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Dim 17 Juil - 21:44

C'était peut être ça qui énervait encore plus notre jeune homme. En effet, l'ironie de Juliet était perceptible de plusieurs manières et à plusieurs degrés, et il était donc dur pour Noah de savoir exactement ce que cette ironie signifiait. Lui demander des explications sur son bien sûr ? Elle l'enverrait chier et ce serait trop débile. Mais bon comme bien souvent il aurait mieux fait de lui demander puisqu'il semblait avoir perçu l'ironie de la belle d'une mauvaise manière. Noah avait cru que son ironie avait en rapport avec le fait qu'elle ne le croit pas, sauf que la jolie blonde lui annonça que ce n'était pas le cas et qu'elle n'avait jamais dit ne pas le croire. Non soit disant c'était juste une manière de dire que c'était toujours la même chose avec lui, la même excuse et qu'elle commençait à y être habitué. Etait-ce vraiment sa faute si il avait un travail important qui demandait du temps ?! Bon ok la réponse était oui puisqu'il l'avait accepté. Mais était-ce un mal de devoir sacrifier quelques heures, quelques minutes en famille pour le bien-être des siens ? Même si il y avait des jours où toutes ces responsabilités et ce temps passé au bureau le soulait au plus haut point, il se disait qu'au moins avec ces quelques instants loin de sa future femme et sa fille, il se donnait les moyens de leurs offrir la vie qu'elles méritaient. Enfin donc elle disait que c'était toujours pareil avec lui. Pourtant elle devait être bien placé vu son ancien job pour savoir que parfois les horaires ne sont pas fixes et que ça peut déborder un peu sans qu'on ne puisse rien y faire ou qu'on ne voit le temps passé. Après tout lors de ses années de mannequinat, combien de fois l'avait-elle appelé pour lui dire qu'elle avait loupé son avion pour je ne sais quelle raison et qu'elle rentrait le lendemain ? Ou bien encore qu'elle avait du retard à cause de shooting ou défilé un peu trop long ? « Tu sais bien qu'en tant que patron j'ai certaines obligations et que je ne peux pas bosser que deux heures par jour. J'ai fais au plus vite pour rentrer et je me serais bien passé de trente minutes de bouchons... » Puis la belle ne se fit pas prier pour relever sa défense concernant le fait qu'il était au bureau. Elle osa même lui demander clairement si il lui cachait pas quelque chose, ou plutôt quelqu'un. C'est pas vrai ! Elle osait vraiment repartir sur ce genre de sujet ? A s'imaginer qu'il la trompait ? C'était limite de la paranoïa -ça fais plaisir de te voir parano xD- Il haussa un sourcil et demanda :« T'es vraiment sérieuse là ? Parce que je rentre en retard tu me mets sur le dos des soupçons de ce genre ? Tu sais très bien que jamais je mettrais notre petite famille en danger ! J'ai aucune raison d'aller voir ailleurs... J'ai toi et Aurore et ça me suffit ! » Au moins c'était dit, et c'était surtout vrai. Les deux jeunes s'aimaient et étaient en parfaite osmose sur le plan sentimental, familial et sexuel. Autant dire aucune raison de tromper la jolie blonde.

Par la suite la demoiselle s'énervait encore plus. Pourquoi ? Tout simplement parce que le beau brun avait proposé une petite soirée sympa mais qu'elle avait refusé, s'énervant et disant qu'elle s'en fichait de son travail. Cette phrase avait vraiment irrité Noah. En effet, voilà plus de deux ans maintenant qu'il était seul à gagner de l'argent et travailler dur pour que son hôtel ne fasse pas faillite et qu'il tourne à plein régime. Si il y mettait tant de coeur c'était parce que plus l'hôtel faisait de bénéfice, plus Noah en avait dans les poches et donc plus la petite famille vivait confortablement. Parce que Jules avait beau avoir gagné beaucoup en tant que mannequin, cette argent avait considérablement diminué et son compte se remplissait plus vraiment. Le pire c'est qu'elle prenait sa phrase pour une menace alors qu'il avait juste dit qu'une partie de leur belle vie venait de son boulot, mais elle préférait monter sur ses grands chevaux, lui faisant face en disant qu'elle pouvait reprendre le boulot, et voyager avec sa fille, qu'ils se verraient quand ils le pourraient. Elle savait que Noah détestait qu'elle considère Aurore comme sa fille à elle et qu'elle prenne des décisions pareils sans lui. Il s'énerva alors un peu à son tour, haussant un peu la voix :
« J'ai dis ça ?! C'est quoi ces menaces ? La vérité c'est juste que depuis deux ans c'est mon boulot et tes anciens cachets qui nous font vivre mais que ces derniers n'existent plus au fur et à mesure. Je suis pas entrain de te dire de retravailler, juste que c'est les hôtels qui font monter notre compte en banque et que je fais ça pour nous ! Et je t'ai déjà dit de pas me menacer comme ça concernant la petite ! Surtout que vu ton boulot t'aurais plus de mal que moi à t'occuper d'elle... » Bah c'est vrai. Qui s'occuperait de la petite lors de tous les shootings interminables, des défilés et des coktails réguliers ? Surement pas sa mère ! Dans la foulée, Noah avait proposé de profiter de la soirée. Après tout elle avait prévu des choses et s'était faite belle pour lui, il trouvait dommage de gâcher la soirée, et elle lui dit que non, elle n'en avait pas envie, et que de toute façon la réservation ne tiendrait sûrement pas d'ici qu'ils arrivent. Il la regarda, essayant de rester calme face à la furie et dit : « Non je suis très sérieux... Laisse moi les appeler, les tables réservées qui arrivent en retard c'est monnaie courante dans la restauration. Si on les appelle pour prévenir du retard je suis sûr ils gardent notre table... T'en avais envie, pour une fois qu'on est entre nous ça serait dommage de rester là à se prendre la tête non ? » Puis il ajouta : « Si notre table ne nous attend plus tu pourras faire la gueule, sinon tu me pardonnes et on profite de notre soirée ? » Bah quoi ? Il tentait le tout pour le tout afin de se faire pardonner suite à ses excuses. Et puis comment s'énerver face à une femme si sexy ?! Il avait juste envie de se détendre, dîner puis rentrer avec elle pour la remercier de cette soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet C. Davenport
JULIET ; - Fucking Perfect !

avatar

♣ Messages : 900

MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Mar 19 Juil - 10:08

Ce qui énervait le plus Juliet c'était qu'il lui sortait sans cesse la même excuse, ce n'était pas la première fois qu'il rentrait en retard du boulot et ça avait le don de l'agacer. Oui, évidemment, elle comprenait qu'il avait beaucoup de boulot, qu'il était patron etc, etc... Ce n'était pas le soucis, le soucis était qu'elle aimerait seulement qu'il soit à la maison à huit heures, ce n'était pas la mer à boire non ? Elle ne lui disait pas non plus d'être là à six heures. Il partait toute la journée, il pouvait faire un effort pour rentrer pour huit heures non ? Au moins il profiterait un peu de sa fille, c'était limite si elle connaissait son père tant elle le voyait peu souvent... Tu parles d'une vie de famille... Il faut dire aussi qu'elle craquait, elle était toute la journée toute seule avec Aurore, elle voyait des amis de temps en temps, mais ceux-là bossait aussi et du coup, elle se retrouvait toujours seule ou avec sa mère... Elle l'adorait, mais bon. La vie de mère au foyer c'est loin d'être excitant et elle avait envie de nouvelles choses, elle savait que le plus simple serait de reprendre son boulot, mais elle ne verrait quasiment plus sa fille avec un boulot comme ça et ça, c'était inconcevable. Pour l'instant elle était encore trop petite pour qu'elle la laisse si longtemps. Déjà qu'elle n'avait presque pas de père, c'était plus un géniteur qu'autre chose -xD-, manquait plus qu'elle fasse pareil. Bref, voilà qu'il ressortait son excuse sur son travail, disant qu'il ne pouvait pas bosser que deux heures par jour, avait-elle dit ça ? Non, elle voulait seulement qu'il soit à l'heure, elle ne demandait pas la lune si ? Après, il se plaignait des bouchons, sachant qu'il y en avait toujours, partir plus tôt était toujours la meilleure option... La jolie blonde leva les yeux au ciel et dit : « Blablabla... Je connais la chanson merci. Je ne demande pas la lune, juste d'être à l'heure. J'aimerais seulement que tu puisses voir Aurore deux minutes par jour, mais apparemment, ça c'est inconcevable, parce que ton boulot passe avant ta famille ! » Essayait-elle de le culpabiliser ? Oui c'était ça ! Qu'il prenne un peu conscience de ses actes aussi. Puis la belle lui posa des questions sur une éventuelle maitresse, elle n'y avait même pas songé, c'est lui qui en avait parlé en premier et comme il en parlait, elle demandait, normal non ? Il s'énerva à moitié, disant qu'il n'arrivait pas à croire qu'elle pouvait penser ça et qu'il ne mettrait pas leur famille en danger... Il ne fallait mieux pas, s'il la trompe, il pouvait faire une croix sur sa fille -c'est cool les gosses pour le chantage xD-. La belle soupira en disant : « Je pose une simple question c'est tout. Vu le temps que tu passes au travail et tes réunions de plus en plus fréquentes, c'est normal que je me pose ce genre de question je pense. »

Puis la situation et la conversation s'envenimèrent encore un peu plus, elle lui reprochait de trop travailler, de ne voir que par son job et il lui avait sorti la phrase à ne pas sortir, le fait que c'était lui qui ramenait l'argent pour toute la famille. C'était quelque chose qu'il ne fallait pas dire à la miss, pourquoi ? Parce qu'elle adorait son métier et qu'elle avait sacrifié cette partie entière de sa vie quand elle apprit sa grossesse, privilégiant toujours sa fille au reste. Elle avait retrouvé sa taille mannequin très vite et très vite, son agent lui avait proposé de retravailler et elle avait toujours refusé, Aurore avait besoin d'un foyer stable... Donc c'était impensable pour la blondinette. Et là, il lui renvoyait ça à la tête ! C'était elle qui avait fait tous les sacrifices et voilà comment il la remerciait ? Inutile de dire qu'elle avait bien envie de lui envoyait un truc à la tête ! Elle lui balançant la meilleure menace qu'elle avait, c'est-à-dire, lui dire qu'elle allait retravailler et prendre sa fille avec elle, donc en gros, qu'il ne les verrait que rarement l'une comme l'autre. Évidemment, ça l'énerva et il s'enfonça un peu plus... A croire qu'il avait vraiment envie qu'elle sorte de ses gonds... Quoi que c'était déjà fait en fait. « Je n'arrive pas à croire que tu oses dire ce genres de choses, tu sais à quel point j'aime mon boulot et si je l'exerce plus aujourd'hui c'est pour élever notre fille, je sais très bien que ce ne serait pas une vie pour elle si je bosserais à nouveau. Je me suis toujours sacrifiée pour notre famille, alors j'aimerais un peu de reconnaissance, parce que là, j'étouffe ! Et puis, si je reprends, ma mère nous accompagnera, donc aucun soucis, Aurore sera entre de bonnes mains et si tu continues, c'est ce qui arrivera ! » Le pire ? Ce n'était pas du tout des menaces en l'air, s'il ne voyait pas qu'elle était en train d'étouffer et qu'elle avait juste besoin d'un peu plus d'attention de sa part, elle se tirerait avec sa fille sans problème ! Puis, comme si c'était encore envisageable, il proposa qu'ils oublient tout ça et qu'ils aillent dîner, qu'il pouvait téléphoner pour prévenir du retard et qu'ils auraient leur table, sérieusement ? Il pensait sérieusement qu'elle avait encore envie d'aller au restaurant après tout ça ? Il lui proposa même un "marché" disant que si leur table était encore libre, elle ne devait plus faire la gueule et qu'ils iraient dîner, dans le cas contraire, elle pourrait continuer... Elle prit son sac et dit : « Ce qui est dommage c'est que tu as tout gâcher comme toujours... Moi je sors, mais sans toi. Je vais tester mon pouvoir de séduction sur la gente masculine, je suis certaine qu'il est encore intacte et peut-être même que je me ferais sauter qui sait ? » Alalala provocation, provocation ! La belle commença à partir en direction de la porte de la villa...

_________________

    ❒Single ❒Taken ✔ Regularly fucking with Noah T. Williams
    ROMÉO & JULIET ♥️ Je hais ta façon de me parler et la couleur de tes cheveux. Je hais ta façon de conduire et de me regarder dans les yeux. Je hais tes stupides bottes d’armée et ce que tu devines en moi. Je te hais au point d’en crever et même de te tuer parfois. Je hais ta façon d’avoir raison, tes histoires inventées. Je te hais quand tu me fais rire, d’avantage quand tu me fais pleurer. Je te hais quand tu n’es pas là et que tu es dieu sait où. Mais je hais surtout de ne pas te haïr, ni un seul instant, ni une seule minute, ni même du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 891

MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Mar 19 Juil - 15:02

Ce qu'elle pouvait être de mauvaise foi quand elle s'y mettait ! Elle l'écoutait à peine sur ces excuses, mais le pire était qu'elle se permettait de se foutre de lui une fois de plus avec ces blablabla. C'est super mature comme réponse non ?! Elle disait en avoir assez d'entendre toujours les mêmes phrases toutes faites, les mêmes excuses justifiant les retard du beau brun. Mais pouvait-il vraiment faire quelque chose face aux bouchons sur la route ? Surtout qu'il aimait sa femme, et sa fille était devenu l'an dernier son plus beau trésor. Le pire devait sûrement être comment elle jouait sur la corde sensible de Noah. Son point faible était Aurore, ça n'en faisait aucun doute, et Juliet le savait très bien. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle parlait d'elle, disant qu'elle lui demandait d'être à l'heure pour pouvoir au moins passer un peu de temps avec sa fille. Et puis ce n'était pas tous les jours qu'il rentrait si tard, ça arrivait de temps en temps, à croire qu'elle était marseillaise sur les bords et en rajoutait un chouilla. En tout cas dans les prises de tête, la jolie blonde était la plus douée, la plus douée pour le blesser avec ces phrases et ses remarques. Son boulot passait avant sa famille ? La blague de l'année ! Justement il ne bossait pas tous les jours, essayait d'être le plus présent, et elle osait lui dire ça. Noah serra des dents et restait limite sur le cul face à ce qu'elle lui sortait : « Arrête je vais pas au bureau tous les jours ! Je bosse longtemps certains jours pour pouvoir passer plus de temps avec vous deux le lendemain. Quand on prévoit des choses je m'arrange pour pas avoir de rendez-vous... Encore ce soir j'ai ramené deux trois dossiers pour les régler cette nuit quand tu dormirais et demain matin afin de pouvoir être tranquille l'après-midi et qu'on puisse passer du temps en famille. Je prends tout mes week-ends sauf exception pour être en famille. Je fais pas passer mon boulot avant, justement je me fais des journées de fou pour pouvoir libérer du temps à ma famille par la suite. » Allait-elle comprendre un peu son fonctionnement ? C'était des disputes répétitives sur toujours le même sujet, ça en était limite gonflant, surtout qu'il faisait ce qu'il pouvait pour passer du temps avec ses deux amours. Et puis comme si ça ne suffisait pas, elle venait lui mettre dans les pattes des pseudos-maitresse, l'interrogeant et s'étonnant ensuite qu'il commence à être agacer. Surtout qu'elle ajoutait qu'avec les réunions plus fréquentes qu'avant, elle avait bien le droit de se poser des questions. Qu'est ce qui retenait le beau brun d'exploser ? Parce que là elle poussait le bouchon très loin. Toujours à moitié énervé, il répondit : « Une simple question ? En disant que c'est normal que tu te poses la question sur ma fidéité ? Non mais tu t'entends parler ? Parce que je travaille beaucoup ces derniers temps je pourrais être infidèle ! Désolé mais c'est pas mon style... C'est juste que l'été est une période où y a beaucoup de boulot, tout comme la fin d'année... Bientôt la période des mariages sera terminé et j'aurais nettement moins de réunions jusqu'à la fin d'année. » Pfiou elle le soulait tellement à l'instant qu'il aurait bien joué sur l'ironie mais vu comment ça partait, dire ironiquement qu'il la trompait finirait en guerre xD.

Surtout que la suite était déjà bien violente. En effet, elle lui reprochait son boulot, mais c'était ça qui les faisait vivre, et bizarrement cela ne plut pas à Jules qui lui annonça qu'elle pouvait très bien reprendre le boulot, gagner beaucoup d'argent et voyager à travers le monde avec Aurore, passant par la Californie quand elle le pourrait, soit peu de temps de temps en temps, ce qui était juste impensable pour lui. Il ne s’imaginait déjà pas loin de Juliet, alors loin d'Aurore c'était même pas en rêve. Il ne donnait pas cher de leur famille si elle repartait sur les routes. Néanmoins elle interprétait ces paroles parce que jamais il n'avait dit vouloir que la belle ramène de l'argent, juste que c'était son boulot qui les faisaient vivre. Elle disait vouloir de la reconnaissance pour ses sacrifices mais il n'avait pas le souvenir de l'avoir blâmé d'être mère au foyer. Et ça l'empêchait pas de continuer ses menaces, disant qu'elle reprendrait le boulot, suivi par sa mère qui s'occuperait d'Aurore, et que ça arriverait si il continuait.
« Continuer quoi ? Je t'ai jamais blâmé... J'ai jamais dit que tu devais travailler et ramener de l'argent à la maison. Te savoir à la maison avec notre fille est déjà un grand travail. Tu crois quoi ? Je sais bien que t'as fait tomber ton rêve en plein vol pour nous trois et que tu pourrais le reprendre. On sait juste tout les deux qu'Aurore en souffrirait la première. Elle ne serait plus tout le temps avec sa mère, elle verrait plus son père du tout. C'est pas une vie pour un bébé. Je veux juste que tu te mettes en tête que mon boulot je ne le fais pas que pour moi mais pour nous... Je sacrifie de mon temps en famille pour vous l'offrir. Je bosse pour que tu n’ai pas à le faire, que tu puisse t'occuper de notre fille en attendant mon retour le soir. » Puis d'un air résigné il dit : « ça m'amuse pas de la voir que peu de temps quand je bosse... » Oui il en souffrait, souffrait de ne pas pouvoir être un père plus présent, mais au moins il se sacrifiait pour que sa mère soit là pour elle et qu'elle ne voyage pas à travers le monde. Marre de cette tension et étant un peu triste de toutes ces paroles, il proposa à Juliet d'essayer de passer une bonne soirée et d'aller à ce restaurant, mais la belle ne voulait pas, refusant même le compromis de Noah. Et comme si ça suffisait pas, elle enfonçait le clou à plusieurs reprises, disant que comme toujours il gâchait tout, mais surtout ajoutant qu'elle sortait sans lui histoire de tester son pouvoir de séduction, et qu'elle se ferait peut être sauter ce soir. Et après elle venait lui parler de fidélité ?! C'était elle qui voulait aller voir ailleurs... Alors qu'elle avançait avec son sac vers la porte de la villa, il lui agrippa assez durement le bras -bah quoi il va pas être tout doux xD Et puis t'aime la violence^^- et on voyait l'énervement sur son visage : « Là je suis juste entrain de rien gâcher et essayer d'en profiter, c'est toi qui gâche la soirée alors que j'essayais de la rattraper ! A ta place je ferais attention à ce que je dis et ce que je veux faire. Va jouer les infidèles et je pense que ton tour du monde avec Aurore n'aura jamais lieu et qu'elle serait bien mieux avec un père fidèle qui a toujours été fidèle à sa mère ! T'as beau être énervé, tu pousse le bouchon un peu loin ! » Bah quoi ? Elle utilisait Aurore contre lui, il pouvait bien en faire de même non. En lui demandant de rester elle filerait tout de même. En parlant d'Aurore, il était sûr qu'elle prendrait conscience de ces conneries et que cette provocation ne serait plus d'actualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet C. Davenport
JULIET ; - Fucking Perfect !

avatar

♣ Messages : 900

MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Ven 22 Juil - 12:18

Non mais son homme c'était Superman ! Il ne dormait jamais, il bossait la journée et il bossait la nuit, comme ça, il avait un jour de libre pour s'occupait de sa femme et de sa fille... Non, il ne dort pas, dormir c'est pour les faibles xD. Non, mais franchement, qu'est-ce qu'il faut pas entendre comme conneries n'est-ce pas ? Alors, c'est vrai qu'il bossait beaucoup certains jours, pour être plus libre pour d'autres jours, mais bon... Là c'était l'été quand même, donc il était souvent au boulot... Après, c'est vrai que Juliet y avait été un peu fort avec lui, jamais il n'avait fait passer son boulot avant sa fille, ni même avant elle... Le peu de temps où ils sont sortis ensemble avant qu'elle n'apprenne que la famille allait s'agrandir. Ils étaient ensemble que depuis trois mois, donc voilà. Mais bon, ils n'avaient pas paniqué une seule seconde, ils étaient même carrément ravis de cette nouvelle, même si leur couple était encore en rodage évidemment. C'est vrai aussi qu'ils se prenaient toujours la tête sur ce sujet -les absences répétées du beau brun pour ceux qui n'ont pas suivi- et qu'elle en faisait toujours des tonnes, mais que voulez-vous, ça la rendait folle ! Il faut aussi se mettre à sa place, elle s'occupe de la petite toute la journée et le soir elle prévoit une petite soirée romantique avec son homme et il fiche tout par terre en arrivant en retard, elle trouvait légitime d'être en colère... Et le problème était qu'une fois partie, elle ne s'arrêtait plus. Elle était assez "sanguine" comme fille, très sanguine même. Ils avaient eu un nombre incalculable de disputes et cela bien avant de se mettre en couple. Et ça finissait toujours pareil, par une partie de jambe en l'air torride... On se demande s'ils ne le cherchent pas un peu des fois. Elle lui répondit, sur un ton ironique : « Ben oui, toi tu ne dors jamais, t'es Superman ! Mon homme est trop fort... » Elle n'en dit pas plus, de toute façon ça l'énervait trop là... Puis la belle blonde lui posa des questions sur son éventuelle infidélité, qu'il ne ferait mieux pas d'avoir s'il voulait que ses parties génitales restent intactes... Après tout, c'est lui qui avait évoqué le sujet, du coup, elle avait bien le droit de se renseigner non ? Ben voilà, fallait pas pleurer après -sale fillette :p-. Bien sûr, il râlait, disant qu'il avait seulement beaucoup de boulot et que ce n'était pas son genre de la tromper... En même temps, ils ne sont ensemble que depuis deux ans, ça pourrait très bien arriver, que ce soit du côté de Noah ou du côté de Juliet. Elle répondit sur un ton las : « J'ai demandé, tu me dis non, je te crois, discussion terminée. » Puis elle leva les yeux au ciel en signe d'agacement... Ben oui, elle voulait le dernier mot et elle savait qu'il ne la trompait pas, autant qu'elle y mette fin de suite non ?

La suite fut bien plus "violente" vu les horreurs qu'ils s'envoyaient à la tête, enfin c'était plutôt Jules qui se défoulait un peu sur le beau brun... Mais bon, il faut dire ce que ce soir elle avait atteint le point de "non retour", elle était au bord de la crise de nerf, elle était enfermée toute la journée, elle ne voyait quasiment personne, sauf Elixir, vu qu'elle habitait chez eux pour le moment et en plus elle ne travaillait pas... La moindre des choses c'est que le soir, elle puisse se détendre avec son homme non ? Mais non, parce qu'il ne sait pas être à l'heure. En plus, il osait lui envoyait à la tête qu'il travaillait beaucoup, car il était le seul à ramener de l'argent, il osait dire ça, alors qu'elle avait stoppé sa carrière pour leur fille. Finalement il vint à lui dire qu'il la comprenait, mais qu'elle ne devait pas reprendre, mettant Aurore sur le tapis en disant qu'elle en souffrirait, il n'avait pas tort, mais après tout, pourquoi ce serait elle qui devrait rester là ? Beaucoup d'hommes restent chez eux et s'occupent des enfants pendant que leurs femmes bossent non ? Elle pourrait très bien le faire, surtout qu'en étant mannequin, elle pourrait gagner plus que lui... Après c'est vrai, que cette carrière est loin d'être stable, alors que son boulot à lui est plus sûr. Enfin elle dit : « Ben écoute si tu comprends tellement, toi tu restes à la maison et moi je reprends le travail, si Aurore est avec toi, elle n'en souffrira pas. En plus tu viens juste de dire que ça ne t'amusait pas de la voir si peu, là tu la verras tout le temps ! Je trouve que c'est une bonne solution. » Vous pariez combien qu'il lui renvoi sa proposition à la figure ? Non parce qu'il n'était pas spécialement macho, mais elle était certaine que sur ça, il allait le devenir, un sixième sens... C'est vrai que les "hommes au foyer" c'est loin d'être viril, elle, elle s'en fichait, mais lui son égo de mâle dominant en prendrait un sacré coup... Enfin elle était certaine à quatre-vingt-dix-neuf pour-cents qu'il refuse. Puis finalement, à bout de nerf, elle décida de partir seule, car, c'est sûr que là, elle n'avait plus envie de faire quoi que ce soit avec lui. La jolie blonde alla même jusqu'à la provocation disant qu'elle allait tester son pouvoir de séduction et peut-être même se faire sauter. Évidemment, il en était hors-de-question, mais dès qu'elle pouvait l'énervé, elle le faisait. D'ailleurs, ça fonctionnait plutôt bien, il venait de lui attraper le bras assez fort en disant que c'était elle qui gâchait la soirée -WTF oO- et qu'elle ne verrait plus sa fille si elle était infidèle... Il voulait mourir c'était ça en fait... Le pire c'est qu'il était totalement irrésistible quand il était énervé, il avait cette lueur dans le regard qui le rendait terriblement excitant... Elle se tourna vers lui et lui lança un regard noir en disant « Je suis partagée entre l'envie de t'en coller une et te demandais de me faire l'amour tout de suite, sur cette table... » Ce serait l'un ou l'autre de toute façon.

_________________

    ❒Single ❒Taken ✔ Regularly fucking with Noah T. Williams
    ROMÉO & JULIET ♥️ Je hais ta façon de me parler et la couleur de tes cheveux. Je hais ta façon de conduire et de me regarder dans les yeux. Je hais tes stupides bottes d’armée et ce que tu devines en moi. Je te hais au point d’en crever et même de te tuer parfois. Je hais ta façon d’avoir raison, tes histoires inventées. Je te hais quand tu me fais rire, d’avantage quand tu me fais pleurer. Je te hais quand tu n’es pas là et que tu es dieu sait où. Mais je hais surtout de ne pas te haïr, ni un seul instant, ni une seule minute, ni même du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 891

MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Sam 23 Juil - 17:52

Les femmes pouvaient par moment se montrer très agaçante,et notre jeune Juliet en était l'exemple parfaite à cet instant même. Il avait beau s'excuser, donner les raisons les plus crédibles du monde, être gentil, lui prouver qu'elle avait tort et qu'il faisait le nécessaire pour sa famille, la belle n'était encore pas contente et elle arrivait à se foutre de lui et lui en mettre plein la tête. C'est dingue non ? Surtout que là il lui montrait quand même a quel point sa famille passait au premier plan. Après tout il pourrait très bien passer douze heures par jour à son bureau, les week end à bosser et prendre quelques jours de temps en temps pour sa famille, mais il ne le faisait pas alors elle devrait peut être éviter de pousser le bouchon un peu trop loin. Surtout qu'elle se foutait de lui disant qu'il ne dormait pas parce qu'il était Superman, mais ce n'est pas vraiment ce qu'il avait dit. Encore de la déformation de propos, d'ailleurs c'était la reine là dedans, toujours a interprété ses paroles et lui faire dire ce qu'il n'avait pas dit. Surtout que là il n'avait pas dit qu'il bosserait toute la nuit, non juste une partie de la nuit. Une ou deux heures quand sa petite amie irait se coucher, et une ou deux heures demain matin, ce qui lui permettait d'éviter d'aller au bureau demain. Bon ok pour trois quatre heures de travail il pourrait y aller, mais entre le trajet, les bouchons, rencontrer tel ou tel employés, prendre la température des différents services, il ne s'en sortirait jamais et y resterait un long moment. Voilà pourquoi il faisait parfois ce genre de choses que de ramener du travail à la maison, il gagnait beaucoup de temps et profitait des nuits des deux amours de sa vie pour conclure son travail et se mettre à jour, sacrifiant son sommeil pour avoir du temps libre avec sa famille le lendemain. Il leva les yeux au ciel face à l'ironie de la jolie blonde et soupira : « C'est pas possible... Bien sûr que je dormirais, c'est juste que je suis prêt à sacrifier quelques heures de sommeil pour pouvoir passer du temps avec vous deux. Je l'ai déjà fait de nombreuses fois, je vois pas pourquoi tu me sors ça. Arrête un peu ta mauvaise foi avec moi Juliet. » Enfait c'est surtout qu'elle avait vu que le beau brun pensait à sa famille, et pas qu'à son boulot au vue des arguments qu'il lui avait sorti. Et comme si lui dire qu'il était un mauvais père à fond sur son travail ne suffisait pas, elle en rajoutait une couche sur le fait que peut être il était également un mauvais petit ami en allant voir ailleurs, ce qui avait commencé à sérieusement énervé Noah, surtout qu'elle avait un peu insisté quand même et que lorsqu'il s'énervait, elle disait juste demander et le croire si il lui disait que non. Très convaincante la demoiselle non ? Elle leva les yeux au ciel et semblait vouloir clôre ce sujet, ce à quoi Noah répondit : « Dans ce cas n'insiste pas si tu me crois... » Bah oui elle disait juste demander et le croire alors qu'elle avait surenchérit lorsqu'il lui avait dit non la première fois et que ce n'était pas son genre.

Enfin la suite était bien plus violente puisque notre jeune femme prenait apparemment un malin plaisir à prendre mal ce que disait le beau brun. En effet, elle était énervée car il avait dit que son boulot était une source de revenu, mais jamais il n'avait dit qu'elle foutait rien qu'elle devait reprendre son travail de mannequin. Non jamais ! D'ailleurs si il le lui disait pas, c'était de manière égoïste parce qu'il ne voulait pas qu'elle voyage toute l'année et soit peu présente pour lui et Aurore, ou alors tout simplement qu'elle parcoure le monde avec la petite. Il voulait garder les deux ici avec lui à Los Angeles, voilà pourquoi il ne l'avait jamais poussé à reprendre son travail malgré les propositions reçues. Néanmoins elle disait être à bout de rester tout le temps à la maison et s'occuper de la petite, qu'elle voulait faire d'autres choses, allant même jusqu'à lui dire que si il la comprenait, il pouvait rester à la maison et elle irait bosser puisqu'il voulait pouvoir passer plus de temps avec sa fille. Elle était pas sérieuse, ça il le savait. Surtout lorsqu'elle disait qu'Aurore ne souffrirait pas d'être qu'avec son père. Il hocha un peu négativement la tête avant de répondre :
« T'y crois même pas toi même à ce que tu dis... Moi je pourrais très bien passer plus de temps ici, engager quelqu'un pour gérer l'établissement au complet et passer beaucoup de temps ici, mais ça ferait moins d'argent pour nous. Et puis tu crois que sans sa mère elle souffrirait pas ? Tu crois que moi je souffrirais pas de te voir je ne sais pas quand ? Tu te sentirais vraiment capable de nous laisser ici ? J'ai du mal à le croire en tout cas... » Et même si énervée elle dirait que oui, elle en était capable, dans le fond il savait qu'elle ne supporterait pas bien longtemps un éloignement comme ça avec sa famille, et c'est pas les voir par Skype tous les soirs qui la consolerait, bien au contraire. Mais là, aucun moyen de la calmer, elle continuait à persister dans sa colère, au point que lorsqu'il proposa d'oublier et passer une bonne soirée, elle refusa, s'éloignant pour sortir seule, et jouer de ses charmes, et accessoirement pourquoi pas se faire sauter comme elle le disait si joliment -ou pas ! - Elle dépassait les limites et Noah le lui fit savoir, la rattrapant par le bras assez fort avant d'essayer clairement de lui faire prendre conscience qu'elle allait trop loin et que si elle sortait s'amuser, elle risquait de perdre plus qu'elle ne le pensait. En guise de réponse, il aperçut un regard noir, aussi noir que le sien, que la demoiselle lui lançait. Elle ajouta qu'elle était partagée entre l'envie de le gifler ou qu'il lui fasse l'amour sur la table maintenant. Entre eux c'était souvent comme ça que finissait les disputes, ça ne l'étonnait guère. Il faut dire que les deux étaient incroyablement sexy quand ils s'énervaient. Toujours avec le même regard, il lui dit sèchement : « Oublie tout de suite ta première idée chérie..  » dit-il en lui lâchant le bras et la prenant par les épaules pour la plaquer contre le mur juste à côté. Au moins elle ne partirait pas, c'était maintenant sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet C. Davenport
JULIET ; - Fucking Perfect !

avatar

♣ Messages : 900

MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Dim 24 Juil - 19:09

Voilà qu'elle était de mauvaise foi maintenant, de mieux en mieux non ? Parce qu'elle ne faisait que constater... Elle n'inventait rien. C'est lui qui disait qu'il travaillerait dès qu'elle dormirait, il avait bien dit qu'il réglerait cela cette nuit et demain matin, elle n'inventerait rien n'est-ce pas ? Il n'avait pas dit 'quelques heures" il avait dit "cette nuit" alors après qu'il ne vienne pas dire qu'elle déformait ses propos, car là, c'était lui qui était de mauvaise foi. De toute façon, cette conversation tournait en rond et les connaissant aucun des deux n'allaient assumer ses torts... Le pire ? Ils étaient tous les deux en tort, lui à cause de son travail et elle, elle en faisait des tonnes, pour finalement pas grand-chose... Ce qui l'avait vraiment énervée ce soir était le fait qu'elle s'était faite belle, qu'elle avait réservé un bon restaurant et que tout cela tombait à l'eau pour une heure de retard, c'était assez triste non ? Bref, elle décida de ne rien répondre, sinon ça allait encore partir plus loin et apparemment, elle serait obligée d'être la plus intelligente des deux, elle n'hésita, cependant pas, à lever les yeux au ciel en soupirant fortement... Signe de mécontentement. Puis, le sujet des infidélités possibles de Noah fit surface, mais encore une fois, la conversation tournait en rond et la belle décida d'y mettre fin en disant qu'elle le croyait de toute manière. Il avait des défauts, comme beaucoup, mais il n'avait pas celui-ci. Elle avait pleinement confiance en lui et la belle blonde le savait incapable de la tromper, il savait qu'il perdrait tout en faisant ça... Ben oui, elle ne lui ferait aucun cadeau avec Aurore et d'ailleurs ce serait surement la guerre... Mais bon, ce n'était pas d'actualité et elle espérait fortement que ce ne soit jamais le cas. Que s'ils devaient un jour se séparaient, ce serait parce qu'ils ne s'aimeraient plus et pas parce que l'un des deux auraient été infidèle. Donc, pour mettre fin à cette discussion, elle lui disait qu'elle le croyait, il lui disait que non, donc c'était non point barre. Mais c'était sans compter sur monsieur je dois avoir le dernier mot qui en rajouta une couche... Je vous jure que c'était à l'étriper parfois... En plus, il osait dire "n"insiste pas" WTF ? Oo. Qu'est-ce qu'elle venait de faire là ? Ne venait-elle pas, justement, de dire qu'elle le croyait, donc de ne pas insister ? Il était grave je vous jure ! Elle répondit, très remontée : « Tu te fiches de moi c'est ça ? Qu'est-ce que je viens de faire là ? J'ai l'air d'insister ? J'ai dit que je te croyais, où est-ce que j'insiste tu veux bien m'éclairer, parce que là, je ne comprends vraiment pas ! » Et après, elle, elle était de mauvaise foi, allons bon !

Bref, ensuite la jolie blonde lui demanda s'il ne voulait pas échanger leurs places. C'est-à-dire, elle, elle irait bosser et lui, il resterait à la maison avec leur fille. Pourquoi pas après tout ? Ils étaient dans une ère moderne et cela se voyait de plus en plus. Mais au fond d'elle, elle savait qu'il ne voudrait pas, ils étaient peut-être dans une ère moderne, mais lui il était resté au temps de la préhistoire... Dans le genre macho voilà quoi. Bon, d'accord, elle poussait un peu, elle n'avait vraiment pas à se plaindre et puis, un homme qui est un peu trop "moderne" justement, elle n'aimerait pas du tout. Mais sur le coup, ça lui paraissait une bonne idée, après tout, il disait qu'il la comprenait, c'était le moment de le montrer, elle en avait plus que marre de rester là, enfermée toute la journée... Elle étouffée sérieusement ! Elle avait beau aimé sa fille plus que tout, rester à la maison faire la popote ce n'était vraiment pas pour elle. Enfin, bien vite il la ramenait sur terre, en plus il ne comprenait rien... Il avait l'air de croire que c'était le fait qu'il soit absent si souvent qui était le problème, mais ce n'était pas ça, enfin ce n'était pas que ça en tout cas. Le vrai problème était qu'elle s'ennuyait et le fait qu'il soit la plus souvent ne changera rien du tout, elle voulait retravailler point barre. Donc il parlait du fait qu'il pourrait être là plus souvent, mais qu'il devrait déléguer, donc moins d'argent dans leur poche... Seulement elle n'en avait rien à faire de l'argent, elle ne le savait pas aussi cupide c'est grave ça OO. Puis le beau brun ajouta qu'il souffrirait de ne pas la voir et que la petite en souffrirait aussi... « Tu vois que tu ne comprends pas en fait ! Que tu sois là ou pas ce n'est pas le soucis, le soucis c'est que j'en ai marre de rester ici à ne rien faire, je veux retravailler point ! » Puis elle ajouta, concernant ses éventuelles absences : « Je peux gérer ce que je fais aussi et ne pas partir à l'autre bout du monde toutes les semaines. Tu crois qu'ils font comment les autres parents ? Les nounous ça existe hein... » Ben oui, ils pouvaient bien engager une nourrice pour la petite et elle pourrait retourner bosser, même si ce serait à mi-temps... Histoire de changer de décors et de ne pas tomber en dépression à force de rester ici. Puis à bout de nerfs elle décida se sortir, mais toute seule, mais il la rattrapa, elle avait une folle envie de le gifler, ce ne serait pas la première fois, mais en même temps, elle avait très envie de lui... Et là, c'est très loin d'être la première fois xD. Jules lui fit donc part de son hésitation et il lui demanda d'oublier sa première idée, traduction "taper non, mais baiser oui" :p. Noah joignit le geste à la parole, la plaquant contre le mur, elle l'attira à elle en plaçant sa main derrière sa nuque, puis elle appuya sur cette dernière pour l'embrasser. Un baiser langoureux, sauvage et torride qui lui faisait passer son énervement. Sans lâcher ses lèvres, elle défit sa cravate et lui retira sa veste. Enfin elle lui dit entre deux baisers : « La meilleure partie de la dispute... La réconciliation sur l'oreiller... » Ou ailleurs d'ailleurs xD.

_________________

    ❒Single ❒Taken ✔ Regularly fucking with Noah T. Williams
    ROMÉO & JULIET ♥️ Je hais ta façon de me parler et la couleur de tes cheveux. Je hais ta façon de conduire et de me regarder dans les yeux. Je hais tes stupides bottes d’armée et ce que tu devines en moi. Je te hais au point d’en crever et même de te tuer parfois. Je hais ta façon d’avoir raison, tes histoires inventées. Je te hais quand tu me fais rire, d’avantage quand tu me fais pleurer. Je te hais quand tu n’es pas là et que tu es dieu sait où. Mais je hais surtout de ne pas te haïr, ni un seul instant, ni une seule minute, ni même du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 891

MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   Dim 24 Juil - 21:38

Le beau brun s'était imaginé une toute autre soirée que celle qui avait débuté. En effet, il pensait rentrer, s'excuser de son retard, dîner avec sa femme, monter voir sa fille qui dormait quelques minutes puis finir la soirée avec Juliet avant que la belle ne file au lit et que lui bosse une ou deux heures, histoire de s'avancer sur des dossiers. Il n'aimait pas vraiment faire cela. Devoir travailler au lieu de s'endormir avec sa jolie blonde dans ses bras, c'était quelque chose de frustrant, mais il savait qu'il la rejoindrait par la suite et que le lendemain, cela leur offrirait du temps en famille puisqu'il n'aurait pas besoin d'aller au bureau au lendemain. Néanmoins la jolie blonde face à lui se payait un peu sa tête en jouant avec son ironie, disant qu'il n'avait pas besoin de dormir parce qu'il était Superman. Le beau brun disait donc qu'elle était de mauvaise foi et que bien sûr il comptait dormir. Après tout si il avait tellement de boulot, il ne passerait pas sa nuit à travailler sinon le lendemain il ne profiterait pas pleinement de sa famille. Du coup il aurait autant à aller au bureau et bosser demain pour profiter de la nuit avec sa petite amie. C'était du pareil au même. Bien entendu que lorsqu'il disait qu'il travaillerait lorsqu'elle dormirait cette nuit et demain matin il ne voulait pas dire travailler non stop. Mais soit elle se foutait vraiment de lui, soit elle ne l'avait pas compris sur ce coup là. En tout cas, le soupire de Jules ainsi que son lever d'oeil vers le plafond n'était pas passé inaperçu pour Noah. C'était même limite soulant de la voir agir comme ça parce que du coup il ne savait pas ce qu'elle voulait vraiment dire ou ce qu'elle pensait, et si il essayait de savoir, il passait pour celui qui insistait et envenimait la situation alors qu'elle voulait ne disait plus rien. En gros, il n'avait pas d'autres choix que se taire, levant tout de même les yeux un peu au plafond. Si elle était agacé, il l'était également ! Surtout que la suite semblait être également un noeud de quiproquo. En effet, elle disait le croire, mais avant de le croire, elle avait insisté par deux sur de pseudos infidélités du beau brun. Voilà pourquoi il lui avait dit dans ce cas de ne pas insister, mais elle ne l'avait pas compris comme cela puisqu'elle s'énerva vraiment à nouveau, lui demandant des explications parce qu'elle ne comprenait pas, lui disant qu'elle n'avait pas insisté. Noah prit une inspiration, soupirant au passage avant de répondre face à la furie Juliet : « Je parles pas de là, je te parles d'avant. Tu me dis que tu me demandes tu me crois le sujet est clos mais avant ça t'as insisté par deux fois me questionnant sur ma fidélité, voilà ce que je voulais dire par insister. Mais de toute manière voilà, je ne te trompes pas, je ne le ferais jamais donc tu n'as pas a te questionner sur le sujet... » Il aurait bien ajouté voilà point final mais vu l'énervement des deux, cela aurait été de trop, et surtout il serait passé pour le mec qui voulait absolument la faire taire, et ce n'était pas son genre d'imposer des choses comme ça à Juliet.

La suite était tout aussi explosive, voir plus encore. En effet, elle n'en pouvait plus de rester à la maison avec la petite, et elle parlait de reprendre le travail, laissant la petite avec Noah qui pourrait très bien rester à la maison. Travailler de la maison et avoir une vraie vie de famille, ce n'était pas un soucis pour notre jeune homme, bien au contraire, il rêvait de pouvoir passer du temps avec les deux femmes de sa vie. Sauf qu'elle ne voyait pas les choses de la même manière que Noah et elle venait clairement de lui dire qu'être une Desperate Housewives n'était pas une chose pour elle et qu'elle souhaitait que reprendre le boulot, pouvoir sortir d'ici. Le beau brun prenait un grand coup de massue dans la gueule. Depuis deux ans, elle avait cessé de parcourir le monde, et pour Noah ainsi qu'Aurore c'était mieux comme ça. Au moins ils se voyaient et formaient une famille !
« Je t'avais juste mal compris... Je pensais que tu voulais simplement que je sois un peu plus présent. Je pensais pas que tu voulais reprendre le boulot. » Puis elle avait argumenté, disant qu'elle pourrait s'arranger pour être là souvent, ne pas partir toutes les semaines mais surtout qu'ils pouvaient engagés une nourrice pour la petite. Alors là c'était sûr que le beau brun sacrifierait une partie de son boulot pour sa famille, surtout si Juliet devait souvent s'absenter. Le temps de tout encaisser, il se calma, essayant de trouver une solution : « J'ai pas envie que notre fille soit élevé par une étrangère... Si tu reprends le boulot tu peux pas faire un truc de L.A et qui t'obligerait pas à partir souvent en voyage ? Parce que même si tu t'arrangeais pour pas partir toutes les semaines, si tu reprends on sait que tu vas être beaucoup demandé, tu ne pourras pas tout refuser et surtout tu seras médiatisé et ça nous touchera tous... Déjà que là parfois les paparazzis rôdent... » Il n'essayait pas de lui casser tout ses espoirs. Non il voulait juste trouver des solutions et en discuter avec elle. Néanmoins elle voulait tout de même fuir et sortir, mais le beau brun la rattrapa par le bras, bien décidé à ne pas la laisser mettre ses pseudos menaces à exécution, même si il savait qu'elle ne les réaliserait pas. Mais après tout ça, il voulait vraiment pas la laisser filer comme ça. Et la belle lui dit alors d'un regard des plus noirs qu'elle voulait le baffer ou s'amuser un peu avec lui. Oui oui, les deux adoraient coucher ensemble après une dispute, ça annoncé de la baise violente -oui bah en italique je veux pas être romantique mdr-. Autant dire que sa gifle, elle pouvait l'oublier ! Il l'avait d'ailleurs plaqué contre le mur et en guise de réponse, la main de Jules vint sur la nuque de Noah pour l'attirer à elle et l'embrasser langoureusement, y mêlant une certaine violence à laquelle répondit Noah. Elle commença à enlever sa veste et défaire sa cravate avant de lui dire qu'elle aimait les réconciliations sur l'oreiller, cette partie étant la plus intéressante de la dispute. Toujours le regard un peu noir -bah ouais on change pas en une seconde xD- il lui répondit : « A croire parfois que tu le fais exprès pour qu'on en arrive là... Tu me rends dingue quand tu t'y mets... » Mais le pire c'est qu'il aimait ça. Il se mit alors à caresser de manière très prononcé la belle tout en reprenant le baiser langoureux et torride...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)   

Revenir en haut Aller en bas
 

■■ Grandes responsabilités, grands retards... Ou pas ! ϟ (Pitchoune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✿ Californian Dream :: Los Angeles City :: Quartiers Résidentiels :: Malibu Colony :: Villa de Noah & Juliet-