AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JULIET ✿ California king bed — ADMIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliet C. Davenport
JULIET ; - Fucking Perfect !

avatar

♣ Messages : 900

MessageSujet: JULIET ✿ California king bed — ADMIN   Sam 11 Juin - 17:41


Je t’ai couru après assez longtemps... à toi de courir a présent...

Juliet Chelsea Davenport

Juliet C. Davenport ♣ 24 novembre 1987 à Los Angeles ♣ Hétérosexuelle ♣ En couple ♣ Mannequin ♣ Sweet Dreams ♣ Scénario [] Inventé [X] ♣ Kayla Ewell ♣ Tumblr


Déterminée ♣ Gentille ♣ Sociable ♣ Intelligente ♣ Jalouse ♣ Têtue ♣ Rancunière ♣ Caractérielle
« Je dirais que j'ai peur du noir, c'est impossible pour moi de dormir sans de la lumière. Mais bizarrement quand je suis avec lui, je n'ai plus peur du tout... Peut-être qu'au final je n'ai pas peur du noir, peut-être qu'au final j'ai peur d'être sans lui. » . Retrotrend.



On choisit ses amis, on ne choisit pas sa famille.

Tout commence à Los Angeles, célèbre ville des USA, La famille Davenport vit ici. La famille Davenport est une famille extrêmement pieuse, peut-être trop d'ailleurs... Laura Davenport, de son nom de jeune fille, Bennet, rencontra son mari sur les bancs du lycée, ce dernier Thomas Davenport était un fils de bonne famille, tout comme la belle. Ils tombèrent amoureux et leurs parents les voyaient déjà unis par les liens du mariage... Ce qu'ils firent dès que la jeune-femme eut dix-huit ans. Laura, n'aura donc jamais connu l'université, seul Thomas y entra, car forcément quelques mois après le mariage, cette dernière tomba enceinte et puis, la femme est faite pour rester à la maison, s'occuper de la maison justement et des enfants. Le pire ? Elle se satisfaisait pleinement de cette vie, elle avait toujours vu sa mère le faire et elle était heureuse d'avoir trouvé un bon mari et un bon père. Les Davenport auront cinq enfants, quatre garçons, Justin en 1979, James en 1980, Jason en 1982 et Jeremy en 1985 et finalement, le dernier enfant qui naquit fut une petite fille, en 1987, qui comme ses frères avait un prénom commençant par un J, Juliet... Une adorable petite brune avec d'immenses yeux verts,
Le temps passa et ce n'était pas facile pour la petite Juliet de trouver sa place au milieu de quatre frères et puis plus les années passaient, plus elle sentait qu'elle n'était pas traitée de la même manière qu'eux. Elle avait la sensation qu'on l'élevait pour qu'elle fasse comme sa mère et sa grand-mère, femme au foyer, alors que comme toutes les petites filles, elle s'imaginait un tas de métier qu'elle ferait plus tard... Vétérinaire, chanteuse comme Madonna ou encore princesse... De toute façon, même si elle n'avait que dix ans, elle savait qu'elle aurait une vie complètement différente de celle de sa mère, elle l'espérait vraiment... Il faut dire que plus le temps passait, plus cette dernière semblait triste, il n'y avait plus aucune étincelle dans les yeux de sa mère. Ce n'était encore qu'une petite fille, mais elle voyait bien qu'entre ses parents, rien n'allait, que plus le temps passait, moins ils s'aimaient et pour elle, comme pour ses frères, ce fut très dur à admettre... Mais jamais ils n'avaient parlé de divorce, de séparation ou même d'une pause. Ils étaient mariés, c'était pour la vie point barre.

Ses formes sveltes se transformaient à vue d'oeil en contours plus suaves et plus arrondis par l'adolescence.

Aujourd'hui la belle venait d'avoir seize ans. Plus le temps passait, plus elle étouffait dans cette vie, dans cette famille et elle avait hâte d'aller à l'université pour échapper à tout ça. Elle avait un petit copain, qu'elle cachait évidemment à sa famille, étant donné, qu'ils ne faisaient pas que jouer au Scrabble quand ils étaient ensemble et si ses parents savaient qu'elle avait donné sa pureté avant le mariage, c'était la fin pour elle. Heureusement, Noah, c'était son nom à ce fameux garçon, était adorable, gentil, doux et prévenant, elle se sentait vraiment bien avec lui et ça lui faisait oublier, un peu, les misères de sa vie de famille, il était son échappatoire en quelque sorte. Les deux jeunes gens étaient tombés amoureux en révisant ensemble. Elle avait des difficultés en français et lui en maths et comme lui était très bon en langue -et avec sa langue aussi d'ailleurs xD- et elle en maths, ils avaient échangé leurs savoirs et leur salive juste après, mais bon. Leur histoire aurait pu durer, il aurait même pu se marier et avoir des enfants, en plus il était de bonne famille, ses parents auraient été enchanté, mais malheureusement tout à une fin non ? Une fois leur bac en poche, les deux amoureux prirent des décisions différentes... Alors qu'à la base, ils étaient censés être dans la même université, mais c'était sans compter sur le destin qui peut être bien joueur...
Ce que je n'ai pas encore précisé c'est qu'en grandissant, Jules était devenu une superbe jeune fille. Grande, fine, des formes là où il faut, bref elle faisait rêver, d'ailleurs, ce n'est pas pour rien qu'elle sortait avec Noah, il était super canon aussi. Quelques semaines avant le bac, elle était au centre commercial avec deux copines, quand elle vit un concours, il s'agissait de trouver le nouveau visage d'une marque de vêtement. Pour s'amuser les trois jeunes femmes tentèrent le coup et Juliet fut choisi... Le photographe était littéralement tombé sous son charme, professionnellement parlant, alors qu'elle n'avait jamais fait ça avant... Elle semblait douée naturellement pour le mannequinat. Ensuite tout s'enchaîna et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, elle était sur toutes les affiches de la ville. Bien sûr, elle voulait absolument passer son bac, mais une fois fait, elle quitta tout. De toute façon, sa famille ne voulait plus entendre parler d'elle, après avoir vu la jeune femme en sous-vêtements sur des affiches publicitaires... Et bien tant pis pour eux ! Elle ferait sa vie sans eux... Et sans Noah, par contre, là, ça lui brisait le cœur... Mais les deux jeunes gens savaient bien qu'une relation à distance ne pourrait pas fonctionner et aucun des deux ne voulaient forcer l'autre à le suivre, ce serait du pur égoïsme. C'est donc d'un commun accord qu'ils mirent fin à leur histoire.

NewYork est une ville féconde et généreuse, si vous en acceptez la violence et la décadence.

C'est quatre ans plus tard qu'on retrouve la belle brune à New-York, elle allait bientôt fêter ses vingt ans et elle était quasiment une star maintenant... En tout cas, en tant que mannequin, loin d'elle l'envie de faire de la chanson ou de jouer la comédie. Elle aimait son métier, même si certains travers ne lui correspondait pas, au milieu de toutes ses filles faciles qui prennent de la drogue et sont complètement soûle la plupart du temps, elle se sentait vraiment à part. Mais bon, elle faisait comme elle pouvait, même si elle attisait pas mal de jalousies. La belle brune sortait avec un photographe, il avait dix ans de plus qu'elle et il était du genre... Pas vraiment facile, même violent des fois, mais que voulez-vous, les mauvais garçons, ça attire toujours les jeunes filles, en gros, elle en était dingue, elle vivait même chez lui... Ce qu'elle ignorait c'est qu'il passait son temps à sauter d'autres filles, notamment, lors de séances photos. Tout bascule quand quelques jours avant Noël, lors d'un défilé, elle ne se sent pas bien, mais en grande professionnelle, elle veut assurer son show. La belle se lance alors sur le podium, faisant son travail, mais rapidement, elle se sent de nouveau mal et elle tombe évanouie devant une salle comble. Elle se réveille à l'hôpital où on lui apprend qu'elle est enceinte. Inutile de dire que la nouvelle la terrifie, qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire ? Déjà il fallait qu'elle en parle avec son copain, il apparait d'ailleurs dans la chambre quelques minutes plus tard, en disant qu'elle devait prendre ses affaires et qu'ils partaient, elle obtempéra et le suivi.
Dans la voiture il y avait un silence de mort, aucun des deux n'ouvraient la bouche, ce fut seulement une fois dans l'appartement qu'il commença à lui hurler dessus, elle ne comprenait pas vraiment ce qu'il lui reprochait, il parlait de l'avoir piégé avec cet enfant... Et ce fut à ce moment-là que tout bascula, il commença à la taper, elle tenta de se défendre, mais il était beaucoup trop fort pour elle... Puis le trou noir. La belle se réveilla une nouvelle fois à l'hôpital, évidemment elle avait perdu l'enfant, ce n'était pas une surprise, la surprise c'est quand on lui annonça que désormais ce serait très dur pour elle d'avoir des enfants, voir carrément impossible. Juliet éclata en sanglots, certes avoir des enfants n'étaient pas dans ses projets à court terme, mais à long terme, c'était évident que si. Sa seule consolation et que ce salop fut condamné à huit ans de prison pour coups et blessures, pas seulement sur elle, mais sur d'autres femmes aussi, qui ont suivi la brunette et qui n'avait jamais osé porter plainte.

« La vie est comme un arc-en-ciel: il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs. »

C'est à partir de là, que commença sa longue descente aux enfers... Juliet qui avait juré de ne jamais toucher à la drogue, était devenue carrément dépendante, c'était devenu rare de ne pas la voir défoncée, sauf quand elle bossait, c'était le seul moment où elle pouvait oublier sa vie pathétique et faire ce qu'elle aimait... Si on lui retirait ça, elle était certaine qu'elle se suiciderait. Mais bon, elle avait toujours autant de succès, donc là-dessus, elle ne s'en faisait pas trop. Forcément, elle ne voulait plus d'aucun mec, elle se contentait de coucher avec et de les larguer ensuite, aucun sentiment, seulement du sexe et c'était mieux ainsi. La belle brune savait bien qu'elle jouait avec sa vie et après ? De toute façon, elle ne manquerait à personne ou très peu de gens... Sa famille ne voulait toujours pas la revoir, elle avait bien quelques amis sincères, mais bon... Depuis deux ans, elle est retournée vivre à Los Angeles, elle y possède une villa, mais il est vrai qu'elle est souvent absente, avec un métier comme le sien, elle voyage à travers le monde. Cependant, elle essaye d'y venir aussi souvent que possible, histoire de se ressourcer et elle en a vraiment besoin.


Pseudo : Liloo_59
Age : 259 ans, je suis une vampire n'oubliez pas ;)
Comment es-tu arrivé(e) ici ? On se le demande tiens !
Un avis sur le forum ? Je l'aimeeeeeeeeeeee ♥
Une suggestion pour l'améliorer ? Non (a)
Présence par semaine : 5/7
Code du règlement : Moi je le sais, à toi de chercher ;)

_________________

    ❒Single ❒Taken ✔ Regularly fucking with Noah T. Williams
    ROMÉO & JULIET ♥️ Je hais ta façon de me parler et la couleur de tes cheveux. Je hais ta façon de conduire et de me regarder dans les yeux. Je hais tes stupides bottes d’armée et ce que tu devines en moi. Je te hais au point d’en crever et même de te tuer parfois. Je hais ta façon d’avoir raison, tes histoires inventées. Je te hais quand tu me fais rire, d’avantage quand tu me fais pleurer. Je te hais quand tu n’es pas là et que tu es dieu sait où. Mais je hais surtout de ne pas te haïr, ni un seul instant, ni une seule minute, ni même du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelena A. Nygård
Bathory ♦ the last with pagan blood

avatar

♣ Messages : 838

MessageSujet: Re: JULIET ✿ California king bed — ADMIN   Sam 11 Juin - 23:02

I love you J'adoore ta présentation, ton personnage et son histoire, il nous faudra absolument un lien. En plus cette fois ça risque d'être plus facile comme elles sont mannequins toutes les deux!

_________________
♠ They speak of love and tolerance, they thrive on people's ignorance, to make you all Slaves of Fear. They feed on your anxiety to build their dead society, they've kept you down for a thousand years. Your minds are restrained, obedience is the chain. They've locked you up and thrown away the key. Your souls are for sale, and you're the ones who pay but still, you'll never be set free. ♠
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crushcrush.e-monsite.com/
Juliet C. Davenport
JULIET ; - Fucking Perfect !

avatar

♣ Messages : 900

MessageSujet: Re: JULIET ✿ California king bed — ADMIN   Sam 11 Juin - 23:16

Oui, j'y ai pensé quand j'ai vu qu'on était mannequin et puis même si on l'était pas, je voudrais un lien quand même KJ
C'est gentil sinon :slup: Coeur Coeur

_________________

    ❒Single ❒Taken ✔ Regularly fucking with Noah T. Williams
    ROMÉO & JULIET ♥️ Je hais ta façon de me parler et la couleur de tes cheveux. Je hais ta façon de conduire et de me regarder dans les yeux. Je hais tes stupides bottes d’armée et ce que tu devines en moi. Je te hais au point d’en crever et même de te tuer parfois. Je hais ta façon d’avoir raison, tes histoires inventées. Je te hais quand tu me fais rire, d’avantage quand tu me fais pleurer. Je te hais quand tu n’es pas là et que tu es dieu sait où. Mais je hais surtout de ne pas te haïr, ni un seul instant, ni une seule minute, ni même du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: JULIET ✿ California king bed — ADMIN   

Revenir en haut Aller en bas
 

JULIET ✿ California king bed — ADMIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✿ Californian Dream :: Welcome to Los Angeles :: Présentations & Scenarii :: Bienvenue parmi nous !-