AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ Messages : 79

MessageSujet: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   Dim 12 Juin - 12:53


Be happy for this moment. This moment is your life.

Lynn Evan Ashford

Lynn Ashford ♣ Né(e) le 10 septembre 1991 à Londres, Royaume-Unis ♣ Homosexuelle refoulée ♣ Célibataire ♣ Étudiante en arts & photographie ♣ Sweet Dream ♣ Scénario [ ] Inventé [x] ♣ Amber Heard ♣ Crédit sign' tmblr


Créative ♣️ Ouverte d'esprit ♣️ Douce ♣️ Sociale ♣️ Indécise ♣️ Maladroite ♣️ Naïve ♣️ Rêveuse (souvent physiquement présente et mentalement absente)

« Lynn. née à Londres. 20 ans. étudiante en photographie & arts plastiques. douce, ouverte d'esprit, naturelle, passionnée, créative, sociale, amusante, fêtarde, attachante, indécise, à l'écoute, romantique, rêveuse. elle aime rencontrer de nouvelle personne, apprendre de nouvelles choses. elle s'attache rapidement aux autres. elle n'a jamais été attiré par un homme de sa vie, ce qui la perturbe. la beauté féminine la fascine. elle prône sincèrement des valeurs telles que l'amour, la paix et la liberté. elle est très engagée dans les causes humanitaires et environnementales. elle est maladroite et n'a aucune coordination dans ses mouvements, ce qui la toujours conduit à être particulièrement nulle en sport. le bonheur est simple d'accès pour elle, il se résume à partir avec son meilleur ami, appareil photo en main et baluchon sur le dos pour découvrir d'autres horizons et passer des nuits à la belle étoile. elle a déménagé aux etats-unis pour vivre librement, loin de ses parents conservateurs et homophobes, et des barrières qu'ils lui infligeaient. » Crédit icons: bazzart


Huit septembre 1991, le soleil se levait doucement dans les cieux, rependant sur Londres cette délicieuse couleur mélancolique de l’aurore, mélange d’or liquide et de rose pastel. Un rayon filtra à travers les rideaux d’une petite chambre de l’hôpital St Thomas’, éclairant le lit où Anne-Louise Lemercier, jeune française de 26 ans, berçait tendrement son bébé contre sa poitrine. A ses côtés, Don Ashford, son époux depuis leur coup de foudre à l’église trois ans auparavant, couvait du regard sa petite famille et, appareil photo en main, il immortalisa ce moment à tout jamais : « Welcome to the family, Lynn Evan Ashford ».

On ramena bientôt la petite boule de tendresse au bercail familiale, une modeste maisonnette, pas très grande et assez vieux jeu au niveau de la décoration intérieure, mais placé au cœur d’une petite prairie, au calme de toute l’agitation de la ville. C’est dans cette prairie que Lynn passa le plus clair de son enfance. Non loin de sa maison, elle y lisait, paisiblement allongée dans l’herbe à l’ombre d’un grand chêne, elle y jouait avec ses poupées, songeait, rêvait, dessinait… Elle n’avait jamais était de ces enfants perturbateurs, qui courraient partout et indisposaient leurs proches. Pleine de vie, la fillette n’en était pas moins douce, calme et disciplinée. Mis à part le français et la poésie, les cours ne l’intéressaient pas vraiment, surtout ceux du catéchisme, mais elles les suivaient néanmoins avec la passivité qui la caractérisait. En échange ses parents la laissaient faire ce qui lui plaisait vraiment, c'est-à-dire dessiner, gambader aux alentours de la maison, et photographier absolument tout et n’importe quoi de préférence. En effet, comme la blondinette empruntait toujours l’appareil argentique de son père lorsqu’elle était enfant, lors de son dixième anniversaire, ce dernier lui offrit un petit appareil photo pour elle, et une véritable passion se créa alors. Elle avait un don tout particulier pour photographier l’insolite et son talent ne fit qu’accroitre avec les années. Malgré son côté artiste solitaire, Lynn n’avait jamais eu de problèmes à sympathiser avec les autres enfants de son âge. Souriante, naturelle et sociale, la fillette attirait naturellement et s’intégrer n’avait jamais été une difficulté pour elle.

Lorsqu’elle entra au collège, Lynn, qui avait toujours était jolie dans son enfance, ne fit qu’embellir. Sa silhouette s’allongea, tandis que sa magnifique chevelure naturellement blonde ondulée encadrait son visage aux traits fin. En haut brillait deux papillons bleus, en bas deux pétales de roses. Elle se rendit compte que quelque chose n’était pas ‘tout à fait normal’ chez elle quand, alors que toutes ses amies se pavanaient devant les minets de son école et racontaient leur ‘histoires de mecs’, elle était toujours avec son appareil photo par mont et par vaux à rêvasser et dessiner ce qui lui passer par la tête. Elle ne se formalisa pas tout de suite de cette différence qu’elle jugea éphémère. Toutefois, arrivée en quatrième, poussée par ses amies, elle finit par céder aux avances d’un des « petits beaux gosses » de sa classe. Ce fut une véritable calamité. Loin de s’enticher du jeune homme, Lynn trouva leur relation d’un ennui mortel, n’appréciant en rien les attitudes de son petit ami, ni aucun des instants où ses lèvres et ses mains se posaient sur sa elle. Elle mit un terme à leur « histoire » au bout d’une semaine en se disant qu’il n’était tout simplement pas le bon. Elle retenta l’expérience quelques fois, mais jamais les garçons avec qui elle sortit ne lui procurèrent la moindre émotion, le moindre plaisir. Elle les trouvait fades. La jeune fille avait 13 ans lorsqu’elle commença à avoir des doutes sur son orientation sexuelle, tandis qu’elle s’apercevait n’être absolument pas attirée par les garçons qu’elle fréquentait, et, au contraire, qu’elle vouait une attirance qu’elle jugeait malsaine pour la beauté féminine de certaines filles de son collège. Elle essaya toutefois d’en faire abstraction, de prétendre que tout était normal, de ne pas laisser son regard s’attarder sur leurs formes délicates lorsqu’elles se changeaient ensembles dans le vestiaire des filles…

C’est lors de la première semaine de cours de 3ième, en sport –athlétisme pour être plus précis- que Lynn fit la connaissance de Matthew Llewelyn, petit nouveau fraichement débarquer du Pays de Galles. En effet, après le premier tour de terrain, la jeune fille s’était astucieusement cachée derrière des tatamis à l’abri du regard de son professeur afin d’éviter le supplice des 9 prochains tours, lorsqu’elle s’était aperçu que la place était déjà prise. Après un rapide échange de regard avec cette tête blonde aux larges yeux bleus, les deux jeunes gens avec éclataient d’un rire aussi silencieux que possibles en réalisant qu’ils étaient aussi sportifs l’un que l’autre. Ils avaient discutaient pendant les 2 heures d’EPS, et une sincère amitié se lia entre eux. Les années passèrent et le lien qui les soudait ne fit que se renforcer. Il était le frère qu’elle n’avait jamais eu. Il lui faisait découvrir des nouveaux styles de musiques telles que le Métal, elle se servait de lui comme cobaye pour ses nouvelles idées de photos insolites, ils passaient des heures ensembles à parler et à rire sans jamais être à courts de nouveaux délires et projets d’évasions. Partageant la même passion pour la liberté, ils partaient parfois en vacances l’espace d’une dizaine de jours, un baluchon sur le dos et des rêves pleins la tête, pour parcourir les rues inexplorées et les forêts, rencontrer de nouvelles personnes, apprendre de nouvelles choses chaque jour et dormir à la belle étoile. Il lui confia être amoureux de sa sœur. Elle lui confia son attirance pour les femmes, son manque d’attrait pour la gente masculine et la crainte que cela lui procurait. Un jour, alors que les jeunes gens étaient âgés de 17 ans, Matthew lui fit part d’une nouvelle théorie : « est ce que tu me trouves beau ? » avait-il commencé par dire, un sourire aux lèvres. Comme la réponse était positive, il avait continué sur sa lancée, lui expliquant que, peut-être, son manque d’attrait pour les mecs avec qui elle sortait était due à son manque de confiance en eux, et peut-être devrait-elle essayer avec un garçon qu’elle affectionnait particulièrement. Ce disant, le jeune homme s’était bien évidemment porté volontaire pour être son cobaye. D’abord hilare, Lynn se dit qu’après tout, toutes expériences étaient bonnes à prendre, et la théorie de Matthew était peut-être fondée. Elle accepta donc. Si elle apprécia tout particulièrement la douceur de son meilleur ami et le moment de complicité qu’ils partagèrent, la jeune femme du quand même se rendre à l’évidence : l’expérience n’avait pas été aussi « orgasmique » que ce qu’il lui avait raconté. D’abord vexé et blessé dans son égo masculin après son aveu, le jeune homme avait lâché un « bon bah c’est clair, t’es lesbienne », avant d’éclater de rire devant l’hilarité de sa meilleure amie et réalisant la mesquinerie de son propos.

Toutefois ses anxiétés demeuraient, et ne firent que s’accentuer lorsque, lors d’une soirée légèrement arrosée, Lynn embrassa Yasmin Jenkins, une des filles de son lycée dont la beauté exotique ne laissait pas indifférente la jeune anglaise. Yasmin était parfaitement hétérosexuelle, elle le savait, pourtant ce baiser provoqua plus de frissons en elle que n’importe quels contacts avec ces ex petits amis. Troublée, Lynn avait parlé de cette nouvelle mésaventure à son meilleur ami le lendemain, qui la rassura d’abord et lui conseilla ensuite sagement d’en discuter avec ses parents. Anxieuse, la jeune fille se laissa néanmoins convaincre et, un soir, après la prière habituelle de ses parents avant le diner, elle prit son courage à deux mains pour leur avouer son attirance pour les femmes. Un lourd silence s’était alors abattu dans la petite cuisine. Silence durant lequel quarte yeux courroucés étaient fixés sur elle lui donnant envie de glisser sous la table, mortifiée. Puis, sa mère s’était levée et, après avoir soutenu son regard, elle avait abattue violemment le revers de sa main baguée sur la joue de sa fille. Pétrifiée, la petite blonde n’avait pas osée relever son visage tandis que sa mère se laissait à nouveau tomber sur sa chaise en sanglotant et gémissant des « pourquoi moi, qu’ai-je donc fais pour mériter cela ? ». Plus ‘compréhensif’ son père avait reposé sa fourchette –toujours en suspens entre l’assiette et sa bouche depuis l’aveu de sa progéniture- et avait confiait gravement un « je suis sur qu’il ne s’agit que d’une phase… de jeune adolescente. Tu en sortiras, ne t’inquiète pas. Tu es normale, je le sais ». Le mélange de compassion, de mépris, et de parfaite étroitesse d’esprit qui raisonna dans la voix de son père soulevèrent le cœur de la jeune fille. « Tu es normale, je le sais » sous-entendait-il que si elle aimait bel et bien les femmes, elle n’était pas normale ? Bouleversée, Lynn s’était levée et s’était précipitée hors de sa maison, retenant ses larmes, malgré les commandements et menaces égosillée de sa mère depuis la cuisine. Le cœur au bord des lèvres, la jeune anglaise avait appelé Matthew et, entendant l’état de détresse de son amie, le jeune homme n’avait pas hésité une seconde avant de sortir en trombe de chez lui pour la rejoindre. Il la retrouva assisse sur un banc de Hyde Park, ses genoux pliés contre sa poitrine, son corps frêle secouait des spasmes. Matthew avait alors retiré sa veste en cuire pour la poser sur les épaules de sa meilleure amie, et, la prenant dans ses bras, il avait murmurait des paroles apaisantes. Alors que Lynn se calmait peu à peu, le jeune gallois murmura un « de tout manière je te comprends, les filles c’est beaucoup plus sexy que les mecs » qui avait eu le mérite de faire rire son amie. Il la ramena alors chez lui, où elle élue domicile pendant quelques jours, avant que les appels incessant de ses parents n’eurent raisons d’elle et qu’elle décida de rentrer et d’affronter leurs regards pleins de dédain et de pitié. La première chose que fit sa mère lorsqu’elle revint fut de l’envoyer se confesser pour « avouer tous ses pêcher ». Par la suite, ils ne reparlèrent plus jamais de cette confession et agirent tout bonnement comme si rien ne s’était passé. Sa mère se montra même particulièrement pénible vis-à-vis de Matt. Elle, qui n’avait jamais vraiment affectionnait le jeune homme à cause de ses tatouages et piercings, se mit bientôt à demander régulièrement de ses nouvelles avec des regards lourds de sous-entendus. Et Lynn s’attendait presque à un coup de coude de sa part suivit d’un « vous êtes ensembles, pas vrai ? » qui brûlaient les lèvres de sa mère. Agacée autant que lasse, la jeune fille ne démenti pourtant jamais, bien qu’elle ne fisse rien pour encourager Anne-Louise sur ce terrain glissant. Elle se tourna davantage encore vers la photographie, la peinture et le dessin, détournant ses préoccupations de sa « normalité » quant à son attirance pour la gente féminine. Sa vie retrouvait une sorte d’équilibre, pourtant quelque chose lui manquait. Pareil à un oiseau enfermé dans une cage, Lynn sentait qu’il y avait plus pour elle sur ce monde que la vie qu’on voulait bien qu’elle vive à l’instant présent. Et qu’elle ne pourrait jamais se trouver et s’épanouir complètement temps qu’elle n’aurait pas pris son envol.

C’est pourquoi, lorsqu’à l’âge de 20 ans Matthew lui confia qu’il allait partir avec Eden à Los Angeles, la jeune fille y vit l’occasion inopinée de sa vie. Elle expliqua à ses parents qu’elle avait été acceptée dans une prestigieuse université de Californie et s’était empressé de suivre son meilleur ami outre Atlantique. Aujourd’hui inscrite en photographie et arts plastiques à l’université de Los Angeles, Lynn espère trouver enfin les réponses à toutes les questions qu’elle se pose, loin de Londres, de ses parents et de toutes les barrières qu’ils lui imposaient.



Pseudo : rosaline
Age : 20 ans
Comment es-tu arrivé(e) ici ? Par Yelena
Un avis sur le forum ? Il est superbe Coeur
Une suggestion pour l'améliorer ? Pas pour l'instant, non.
Présence par semaine : 4/7
Code du règlement : Ok by Noah


Dernière édition par Lynn E. Ashford le Dim 12 Juin - 13:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://californian-dream.1fr1.net/t117-lynn-in-wonderlandtumblrc
Juliet C. Davenport
JULIET ; - Fucking Perfect !

avatar

♣ Messages : 900

MessageSujet: Re: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   Dim 12 Juin - 12:54

Bienvenue à toi Hug Hug

_________________

    ❒Single ❒Taken ✔ Regularly fucking with Noah T. Williams
    ROMÉO & JULIET ♥️ Je hais ta façon de me parler et la couleur de tes cheveux. Je hais ta façon de conduire et de me regarder dans les yeux. Je hais tes stupides bottes d’armée et ce que tu devines en moi. Je te hais au point d’en crever et même de te tuer parfois. Je hais ta façon d’avoir raison, tes histoires inventées. Je te hais quand tu me fais rire, d’avantage quand tu me fais pleurer. Je te hais quand tu n’es pas là et que tu es dieu sait où. Mais je hais surtout de ne pas te haïr, ni un seul instant, ni une seule minute, ni même du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelena A. Nygård
Bathory ♦ the last with pagan blood

avatar

♣ Messages : 838

MessageSujet: Re: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   Dim 12 Juin - 12:55

Hug LUV Coeur

Bienvenue ma princesse Cute bon courage pour la suite de ta présentation!

_________________
♠ They speak of love and tolerance, they thrive on people's ignorance, to make you all Slaves of Fear. They feed on your anxiety to build their dead society, they've kept you down for a thousand years. Your minds are restrained, obedience is the chain. They've locked you up and thrown away the key. Your souls are for sale, and you're the ones who pay but still, you'll never be set free. ♠
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crushcrush.e-monsite.com/

♣ Messages : 79

MessageSujet: Re: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   Dim 12 Juin - 12:59

Merciiii les filles ! LUV
J'aime beaucoup ton avatar Juliet, je ne connais pas la miss mais elle est superbe ! Coeur
& toi ma poison ivy pas la peine de dire ce que je pense du tiens slurp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://californian-dream.1fr1.net/t117-lynn-in-wonderlandtumblrc

♣ Messages : 79

MessageSujet: Re: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   Dim 12 Juin - 13:05

Désolée pour le double poste, mais voilà mes jolies je pense que j'ai finis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://californian-dream.1fr1.net/t117-lynn-in-wonderlandtumblrc

♣ Messages : 332

MessageSujet: Re: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   Dim 12 Juin - 13:09

Bienvenuuuuuuuue!!! YEAH Hug

_________________
    ♣ So here we are, I’m in your head. I’m in your heart. You were told to run away, soak the place and light the flame. "Pay the price for your betrayal, your betrayal". I was told to stay away, those two words I can’t obey ♣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crushcrush.e-monsite.com/blog.html

♣ Messages : 79

MessageSujet: Re: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   Dim 12 Juin - 13:22

Merci beauty ! FH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://californian-dream.1fr1.net/t117-lynn-in-wonderlandtumblrc
Yelena A. Nygård
Bathory ♦ the last with pagan blood

avatar

♣ Messages : 838

MessageSujet: Re: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   Dim 12 Juin - 13:25

hehehe je pourrais dire la même chose de ton kit ma pitchounette Hug slurp

Je ne me lasse pas de ta façon poétique d'écrire, c'est toujours un plaisir de lire tes présentations (et tes topics)! Tu es bien évidemment validée ma biche et j'ai vraiment hâte de RP avec toi Coeur


♣️ Welcome to Los Angeles
Maintenant que tu es validé(e), la première chose à faire est de recenser ton avatar afin qu'il ne te passe pas sous le nez. Ensuite, installes toi à Los Angeles en effectuant une demande de logement et de rang, n'oublie pas de recenser ton métier également. Pour bien t'intégrer sur le forum, fais un tour du côté des fiches de liens et/ou des demandes de topics où tu pourras construire le réseau de ton personnage. Si une personne est essentielle à ton histoire, nous t'encourageons à poster un scenarii afin que de nouveaux inscrits puissent l'incarner. Enfin, si tu as la moindre question, n'hésites pas à t'adresser à un membre du staff, nous nous feront une joie de te répondre. Amuses toi bien parmi nous!

_________________
♠ They speak of love and tolerance, they thrive on people's ignorance, to make you all Slaves of Fear. They feed on your anxiety to build their dead society, they've kept you down for a thousand years. Your minds are restrained, obedience is the chain. They've locked you up and thrown away the key. Your souls are for sale, and you're the ones who pay but still, you'll never be set free. ♠
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crushcrush.e-monsite.com/

♣ Messages : 891

MessageSujet: Re: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   Dim 12 Juin - 13:41

Bienvenue parmi nous YEAH
En plus Amber quoi^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 79

MessageSujet: Re: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   Dim 12 Juin - 14:05

Merci beaucoup ! Cute
J'aime beaucoup Ian aussi, et ce depuis Lost ! Ha ha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://californian-dream.1fr1.net/t117-lynn-in-wonderlandtumblrc
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment   

Revenir en haut Aller en bas
 

▬ Lynn E. Ashford | Be happy for this moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✿ Californian Dream :: Welcome to Los Angeles :: Présentations & Scenarii :: Bienvenue parmi nous !-